Sylvain Loisant - Peinture Mania
Le carnet de voyage

Le carnet de voyage est très célèbre dans notre culture occidentale. 

 

Il était (et il est encore) une manière très connue au XIXᵉ siècle de rendre compte, des voyages qui étaient de vraies aventures à l’époque.

 

Du simple journaliste dessinant des situations afin d’illustrer son papier, aux poilus dans leurs tranchées, décrivant leurs dernières heures, jusqu’aux scientifiques matérialisant leurs expériences; tous l’utilisaient massivement.

 

Il consiste simplement à raconter une histoire en dessin. Une histoire qui, en plus d’être artistique, est descriptive de vos péripéties et de la façon dont vous les avez vécues.

Beaucoup vous diront que le carnet de voyage est un exercice qui se résume à décrire ses vacances.

 

C’est faux.

Le carnet de voyage est un exercice qui se veut, comme son nom l’indique, descriptif d’une évasion.

 

Mais il est évident que l’évasion ne se résume pas à partir loin de chez soi.

 

Vous pouvez vous balader dans votre ville, vous mettre en contemplation de votre jardin, vous évader dans un morceau de musique ou simplement dans votre vaste fort intérieur.

 

On pourrait d’ailleurs renommer le carnet de voyage en carnet d’évasion. Ce terme serait plus juste et ouvrirait d’autres perspectives à cet exercice noble mais délaissé.

 

Ce qui compte, c’est que vous ayez une histoire, un contenu qui soit bien identifié et fortement lié à votre propre histoire personnelle. 

 

Puis, il se passera forcément quelque chose de magique si vous introduisez votre propre sensibilité, votre propre regard dans l’image que vous projetez sur votre carnet. 

 

Avant toute chose, le carnet de voyage est le fils de la curiosité. 

 

Alors que nous sommes saturés d’informations, d’objets par millions, il nous permet de choisir un fil conducteur, des éléments qui deviennent importants du simple fait que nous nous y intéressions.

 

En fait, le carnet de voyage est un fantastique moyen pour décrire et réinventer le monde, de le rendre personnel et de créer un outil de communication très vaste. Il n’est pas qu’une image (comme un tableau), il est le témoin d’une aventure humaine.

Que dessinons/peignons-nous dans un carnet de voyage

Un mixage harmonieux et équilibré de dessins variés suivant le fil des aventures que vous souhaitez illustrer.

 

Sur une même page , vous pouvez très bien dessiner la fenêtre de votre chambre, puis un arbre dans le jardin. Vous pouvez reproduire le portail de la maison, quelques objets qui traînent. Dessiner pourquoi pas quelques feuilles, quelques branches qui vous interpellent, ou un bout d’écorce.

 

Il n’y a pas de règle !

Qui peut pratiquer le carnet de voyage ?

Tout le monde!

 

Même un débutant peut dessiner un carnet de voyage ! Ce carnet de voyage sera peut être mal dessiné…. Aucune importance, la magie opérera.

 

Pour d’autres qui sont très entraînés, il sera très très bien dessiné. 

 

Pourtant l’histoire racontée sera à mon avis presque aussi visible et intéressante dans les deux cas.

 

Voilà pourquoi un peintre débutant, a accès d’emblée à la créativité, à une perception accrue grâce à cette démarche. 

 

C’est la porte d’entrée de l’art !

Album photo ou carnet de voyage ?

Le travail du photographe est vraiment artistique, mais il a un inconvénient: Même s’il est assez habile, la photo capte tout

 

Lorsque vous dessinez, vous choisissez consciemment ou inconsciemment des axes particuliers. 

Ensuite, vous hiérarchisez ces éléments par ordre d’importance. 

 

L’album photos est très bien, mais il est d’une autre nature que le carnet de croquis de voyage.

 

Un petit exemple, il y a peut-être quinze ans, j’ai fait en même temps une photo et un croquis de ma fille à l’arrière d’un paquebot (Pollueur!). C’était sur un petit carnet de voyage rapide.

Et récemment, je suis tombé sur ce dessin … 

 

Ça m’a fait un choc !

 

J’ai été transposé immédiatement dans cet instant présent très agréable qui est toujours vivant. 

 

Mon dessin m’a fait un effet incroyable alors que la même photo que j’ai vu un peu avant m’avait interpellée, mais 100 fois moins !

Le matériel : quelques ingrédients techniques

Je vous conseille de prendre un carnet pas trop épais (pour qu’il reste léger de 15 x 21 cm ou légèrement plus grand).

 

Trop petit, vous risquez d’être à l’étroit, plus grand, c’est encombrant.

 

Ensuite, je conseille un crayon tout bête style HB avec une gomme.

 

Le papier doit avoir une bonne tenue et être assez épais pour deux raisons :

 

  1. Afin que les dessins ne s’abîment pas, car ils sont précieux et doivent durer dans le temps. Utilisez un papier de 250 à 300 g, ou un petit carnet aquarelle pour ceux qui veulent beaucoup mouiller en colorant.
  2. Pour que la matière tienne sur le papier si vous peignez à l’huile et/ou au pastel. Même si, je pense que ce sont deux techniques peu adaptées au carnet de voyage. (Le pastel peut être adapté si vous utilisez du papier Pastelmat). L’huile sur papier ce n’est pas top, le pastel non plus, parce que la poudre du pastel ne s’accroche pas suffisamment sur le papier, et vous allez tout salir en abîmant tout le travail.
 

Les deux meilleures techniques sont selon moi le crayon et l’aquarelle.

 

l’aquarelle est l’outil idéal pour accompagner le carnet de voyage, elle permet de mettre des couleurs discrètes « juste en passant » (mise en scène de quelques petites zones, de quelques couleurs du ciel par exemple … De choses simples.)  

 

Une petite boîte , un petit godet d’eau, un pinceau, et c’est réglé, tout va bien !

 

La composition d'une page de carnet de voyage

 

Le format d’un petit carnet de 20 pages (ou plus) par événement est suffisant mais libre à vous d’en faire plus.

Si vous vivez une autre aventure, vous faites… un autre petit carnet. (Ces petits carnets seront plus léger à trimballer).

Une page peut contenir beaucoup ou peu de contenu. Cela peut aller d’un simple croquis à la disposition de plusieurs éléments que je vais vous lister:

 

1) Un croquis : vous pouvez faire un croquis rapide, au crayon de papier, d’éléments qui vous ont marqué. 

Cela peut être un paysage entier comme un seule objet, un seul ou plusieurs croquis.

 

 

2) Une peinture au pastel, à l’huile, à l’acrylique, à l’aquarelle ou aux crayons de couleurs : Ces dessins peuvent venir compléter votre croquis. 

Comme dit plus haut vous pouvez par exemple juste colorier le ciel de votre croquis de paysage ou alors faire une composition complète.

 

3) Les mots, les messages et annotations : Vous pouvez écrire des petits mots, un peu comme on commente une photo, mais cette fois ci ils viennent commenter la page. Cela peut être un poème, une citation ou une phrase qui vous vient en tête.

Vous commentez l’ambiance, des anecdotes, des sentiments. «C’était le matin, il a plu toute la nuit, et je n’ai pas dormi». Vous voyez des petites choses comme ça et ça devient très sympa, très amusant, très vivant, très poétique.

Mais quand vous écrivez en même temps que vous faites vos croquis, faites attention que vos écrits ne soient pas trop explicatifs. Faites en sorte qu’ils soient comme des portes ouvertes, qu’ils posent des questions qui stimulent l’ imaginaire.

 

4) Les ajouts : vous pouvez aussi coller des documents et même des petits objets plats pour enrichir votre page. (ticket de métro, note d’un restaurant, timbres, etc…)

 

5) Les incrustations imaginaires : Un carnet de voyage permet de décrire ce que nous voyons à l’extérieur, mais aussi ce qu’il se passe dans notre tête. Les choses que vous visitez vont peut être déclencher chez vous une image, un souvenir, un truc imaginaire que vous allez donc évoquer par un croquis et pourquoi pas une annotation intéressante complémentaire.

 

Deux exemples rapides

Le souvenir de camping :

 

 

Imaginez vous êtes en train de camper, vous faites un croquis assez rapide de votre tente, de votre campement, pourquoi pas de la voiture un peu plus loin. 

Puis, sur le côté, vous dessinez une gamelle, vous dessinez des fleurs qui sont un peu plus loin, pourquoi pas la chaussette qui pue que votre copain avait laissé près de vous après une randonnée. 

 

 

Une approche plus descriptive :

 

vous êtes devant les Pyramides , vous dessinez une tête de chameau, une silhouette, une pastèque, un rocher particulier. C’est cette juxtaposition qui, presque inconsciemment, raconte une histoire.

 

 

Petits exemples tirés de mon carnet

Les photos ci-dessous sont tirés de mon carnet de voyage autour du parc de ma ville. 

 

Il est disponible à l’achat ici : https://sylvainloisant.kneo.me/shop/view/8E55FE

Conclusion

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de faire, il y a VOTRE façon de faire. 

 

Le carnet de voyage est un exercice qui additionne l’image de la réalité aux sentiments, le tout soupoudré à votre guise d’imagination. 

 

Cela en fait un exercice parfait pour tous types de peintre car il n’y a pas de notion de réussite mais seulement d’amusement.

 

J’espère qu’avec tout ça, vous êtes convaincu que le carnet de voyage est très important, surtout à cette époque qui va vous voir voyager un peu plus que d’habitude.

 

Amusez vous bien !

 

Ce sujet a été traité de manière très succincte dans cet article. 

 

Si vous voulez aller plus loin dans la technique et avoir une méthode à mettre en place pour faire de beaux carnets de voyage, vous pouvez vous inscrire à mon cours : Le carnet de voyage immobile.

 

RDV Juste en dessous des vidéos !

 

Ce sujet a été traité de manière très succincte dans cet article. 

 

Si vous voulez aller plus loin dans la technique et avoir une méthode à mettre en place pour faire de beaux carnets de voyage, vous pouvez vous inscrire à mon cours : Le carnet de voyage immobile.

 

Il est disponible dès maintenant et en offre de lancement à -40% jusqu’à ce dimanche 31 Juillet pour :

 

  • Vous donner une méthodologie, un plan que vous pourrez réutiliser pour vos propres carnets.
 
  • Réussir vos croquis de personnage, de végétation, d’objet et d’architecture
 
  • Élaborer des carnets de manière plus complexe en ajoutant des objets, des couleurs, des techniques différentes
 
  • Peut-être effectuer votre premier carnet avec moi avant de vous lancer seul.
 

Si vous voulez en savoir plus cliquez sur le bouton ci dessous:

S’abonner
Notification pour
guest
5 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
DEVALS
DEVALS
6 mois il y a

Monsieur,
Fidèle à vos vidéos et à vos cours, je suis tenté par la confection de carnets de voyage sans prétention (mon niveau de dessin étant faible, faute d’entrainement depuis des années). J’aurais bien aimé utiliser le pastel, mais ce n’est pas très adapté comme vous le dites avec raison. Alors, au lieu d’utiliser une boite d’aquarelle que pensez-vous des feutres aquarellables (à deux pointes?), plus faciles à utiliser (en théorie) et plus transportables? Lesquels de préférence? Ferez-vous une vidéo à leur sujet?
Merci de votre éclairage (lumineux comme vos tableaux!).
Alain Devals

Elsa
Elsa
6 mois il y a

Super, merci pour ces articles et vidéos, c’est très intéressant et motivant ! Je trouve que le thème tombe à point pour les vacances 😉 J’ai un carnet et un crayon, y a plus qu’à se lancer… mais je dois avouer que j’aurais toujours la trouille que quelqu’un se penche par dessus mon épaule pour voir ce que je gribouille…

Aussi vous parlez du papier pastelmat mais est ce que cela existe en carnet ou bien pensez vous à des feuilles petit format qu’on glisserait ensuite dans le carnet ?

Merci encore et bonne soirée !
Elsa.

Sylvain
Sylvain
6 mois il y a

Vous pouvez poser vos questions et poster vos commentaires ici !

Table des matières

Retrouvez moi sur les réseaux :